Mireille Cifali, “Le sentiment au risque de l’émotion”, in Mireille Cifali, Florence Giust-Desprairies, Thomas Périlleux (dir.), Accueil des affects et des émotions en formation et recherche. Approches cliniques, L’HarmattanColl. Clinique et changement social2019, p. 105-124.

Voir page “Articles 2011-2019

Ecriture complice récente

Olivier Maulini, Eduquer entre engagement et lucidité, ESF, 2019.

Les enseignants sont fragilisés. Face à l’ampleur des mutations sociales et des défis à surmonter, ils se voient souvent comme de simples exécutants à qui l’on demanderait de vider l’océan avec une petite cuillère. La lucidité, alors, pourrait les amener au bord du découragement, quand ce n’est pas de la dépression. L’ouvrage d’Olivier Maulini veut montrer que, précisément, on peut, tout à la fois, être lucide pour ne pas s’en laisser conter… et être quand même engagé dans un métier où rien de ce qui se fait et se dit au quotidien n’est insignifiant ; où l’émancipation peut advenir et contribuer à changer le monde. Avec beaucoup de finesse et en s’attachant aux questions vives du métier, en s’appuyant sur de nombreuses situations vécues, ce livre est bien plus qu’un manuel de survie : c’est un véritable bol d’oxygène pour que les enseignants, en rejetant aussi bien la naïveté que le fatalisme, se vivent comme des acteurs sociaux construisant l’avenir du commun.

Olivier Maulini est professeur associé à l’université de Genève dans le domaine de l’analyse du métier d’enseignant. Il est responsable du Laboratoire de recherche Innovation-Formation-Education (LIFE) et intervient dans la formation des professionnels de l’éducation. Ses recherches portent sur les pratiques pédagogiques et les institutions scolaires, le travail, le métier et la formation des enseignants, les rapports entre savoirs, école et société.

Lire la suite »

Ecriture complice récente

Eric Walther, Esquisses pour une éthique professionnelle, Editions Ouverture, 2019, 2 volumes.

Les textes proposés ont été écrits par un formateur intéressé par les questions d’éthique. Récits d’expériences et lectures sont en constant dialogue dans ces deux volumes. Le mot «esquisses» retenu pour le titre souligne que le travail dans ce domaine n’est pas et ne sera jamais achevé, que des questions demeurent encore dans l’attente d’une réponse. Au fil des pages pourtant une direction est proposée, des pistes sont suggérées, une éthique professionnelle se dessine peu à peu.

Au coeur de la promesse, Volume 1 

En éthique, un sujet est appelé à naître. Personne ne peut forcer, obliger. La contrainte c’est la loi et s’il y a désobéissance, il y a sanction. En éthique, il n’y a pas de sanction. Il y a le désir de transmettre, par ce que l’on sait et ce que l’on est, le goût d’apprendre, le goût de partir à la conquête d’une plus grande liberté et le goût de vivre!
Un livre de 184 pages au format 11×16.2 cm

Lire la suite »

Daniel Hameline, Préludes à une pédagogie majeure. Ecris sur l’école (1974-2009), Paris, ESF, 2017.

 

En 1979, Daniel Hameline inaugurait la collection « Pédagogies », chez ESF éditeur, en publiant un ouvrage dont le retentissement sera considérable, Les objectifs pédagogiques en formation initiale et continue. Il y montrait, tout à la fois, la nécessité d’introduire dans l’entreprise pédagogique une rigueur obstinée qui refuse de « se payer de mots » et l’importance de mener une réflexion approfondie sur le sens de cette entreprise, sa portée et ses perspectives.

Depuis, Daniel Hameline n’a cessé d’accompagner les « pédagogues » par ses formations, ses interventions dans le débat public, ses conférences, ses cours et les préfaces et postfaces qu’il a rédigées pour de très nombreux ouvrages. Chaque fois, il a apporté une hauteur de vue qui a permis de nous ramener à l’essentiel : « Qu’est-ce qui se fabrique dans le travail éducatif et comment en faire une action sensée ? »

Lire la suite »

Ecriture complice récente

Voir aussi page “Productions complices”

Christine Delory-Momberger (ed.), Eprouver le corps. Corps appris, corps apprenant, Editions Eres, 2016.

C’est à travers diverses expériences singulières du corps qu’est mise en avant la subjectivité d’un être corporel et charnel qui « éprouve » et qui « apprend » le monde, les autres et lui-même dans son corps.

La corporéité apparaît comme une dimension essentielle des processus de construction du sujet au sein de l’espace social. Dans l’expérience que le corps fait de lui-même et du monde s’originent et s’inscrivent tous les procès de formation et d’apprentissage, formels et informels, expérientiels et intellectuels. Le corps est appris et il apprend. C’est de cette dimension originaire du corps et de ses expériences dans la formation et les apprentissages que voudrait rendre compte cet ouvrage collectif.

Avec la participation de Catherine AGTHE-DISERENS, Patrick BAUDRY,Christophe BLANCHARD, Mireille CIFALI BEGA, Anne DIZERBO, François DURPAIRE, Karine ESPINEIRA, Mike GADRAS, Izabel GALVAO, Stéphanie KUNERT, David LE BRETON, Sarah LECOSSAIS, Béatrice MABILON-BONFILS, Michèla MARZANO, Valérie MELIN, Sylvie MORAIS, Lennize PEREIRA PAULO, Jean-Jacques SCHALLER, Maud-Yeuse THOMAS,Catherine TOURETTE-TURGIS, Christoph WULF.

Ecriture complice récente

Voir aussi page “Productions complices”

Michel Neumayer, Etiennette Vellas (eds), Evaluer sans noter. Eduquer sans exclure, Lyon, Chroniques sociales, 2015.

Né du sentiment d’urgence qu’il faut au plus vite nous « désintoxiquer » de la note à l’école, ce livre entend relever un triple défi : convaincre les citoyens des méfaits sur l’éducation d’une estimation chiffrée, outil de sélection ; décrire des alternatives non chiffrées en matière d’évaluation ; s’interroger sur comment éduquer et évaluer sans exclure. Soit « dé-chiffrer l’humain ».

Lire la suite »

Written on septembre 18th, 2015 , écritures complices récentes Tags: , , , , ,

Ecriture complice récente

Voir aussi page “Productions complices”

Christiane Chessex-Viguet, Penser l’école. Transmettre, apprendre, éduquerParis : L’Harmattan, 2015.

Aujourd’hui, comment enseigner et éduquer dans une société par essence changeante et fragile, comment rester ouvert à la modernité et y résister ? L’auteure insiste ici sur la complexité et l’ampleur de la tâche éducative et enseignante, sur la vulnérabilité de l’enfant aux prises avec le savoir et elle réaffirme combien la société civile a le devoir de soutenir ses enseignants et de les reconnaître dans l’exercice de leur profession.

Couverture de l’ouvrage.

 

Ecriture complice récente

Voir aussi page “Productions complices”

Benjamin Chemouny, Communiquer avec les parents pour la réussite des élèves, Editions Retz, 2014.

Ecriture complice récente

Voir aussi page “Productions complices”

Paul Ralle, Urgence contre la violence à l’école, L’Harmattan, 2013.

Comment diminuer la violence à l’école ? Ce livre apporte des réponses concrètes, que ce soit par rapport aux comportements entre adultes ou avec les enfants, à la résolution des conflits ou à la gestion de groupes.

Lire la suite »

Written on octobre 6th, 2013 , écritures complices récentes Tags: ,

Conférence publiée récente

Voir aussi page “Conférences”

Mireille Cifali, Grandir dans l’école:conditions institutionnelles, enjeux psychiques et dimensions relationnelles, Conférence publiée, Nantes, 2013.

Télécharger le document
Ou le consulter sur ce site, avec la vidéo de la conférence et le dialogue avec les participants.

 

Ecriture complice récente

Voir aussi page “Productions complices”

Serge Boimare, La peur d’enseigner, Paris, Dunod, 2012

12 ans après “L’enfant et la peur d’apprendre” (1999), Serge Boimare approfondit son analyse du malaise qui empêche le fonctionnement de la relation pédagogique dans notre école.

Lire la suite »

Mireille Cifali "Une carrière consacrée aux métiers de l'humain". Site propulsé par WordPress avec le Theme Adventure par Eric Schwarz
adapté par Gérard Jean-Montcler
Abonnez-vous aux Nouvelles et Articles (RSS) et aux Commentaires (RSS) - Recevez, par mail, les nouvelles du site.

Mireille Cifali

Une carrière universitaire consacrée aux métiers de l'humain