Gilles Amado, Jean-Philippe Bouilloud, Dominique Lhuillier, Anne-lise Ulmann, La créativité au travail, Paris, Erès, 2017.

 

Travailler n’est pas exécuter. Dans le décalage irréductible entre ce qui est défini comme étant à faire et ce qui est fait, se loge la créativité, cette puissance inventive engagée dans le travail vivant. S’y jouent à la fois la question de l’efficacité mais aussi, et fondamentalement, celle de la santé.

La créativité n’est donc pas l’apanage des grands créateurs : elle se loge aussi dans les arts de faire, le bricolage, l’intelligence pratique, les processus de renormalisation qui permettent de se dégager de la soumission à l’environnement et à ses contraintes. Son éloge, remis aujourd’hui à l’ordre du jour dans le monde de l’entreprise, n’est pourtant pas exempt d’ambiguïté.

Dans la perspective retenue ici, la créativité n’est pas seulement instrumentale (nécessité d’inventer pour faire), elle nécessite et manifeste une invention de soi. Elle se révèle dans un mouvement où l’on se surprend soi-même.

Mettre la créativité au travail pour en explorer les ressorts, modalités et enjeux requiert de mobiliser des approches disciplinaires, théoriques et méthodologiques complémentaires.

Written on novembre 12th, 2017 , écritures complices récentes Tags: , , ,

Mireille Cifali, Préface

in Bruno Robbes, L’autorité enseignante. Approche clinique, Nîmes,  Champ social, 2016.

[…] “L’ouvrage écrit par Bruno Robbes se distingue en ce qu’il part non des théories mais de personnes, qui lui ont parlé de leur expérience personnelle d’une autorité. Ces personnes sont des professionnels d’aujourd’hui aux prises avec les contradictions d’un contexte scolaire et d’éducation en mutation, et leurs propres conceptions du métier. Des professionnels confrontés au jour le jour avec ce qui s’avère être des indices (actes, paroles, regard, voix) d’une autorité bénéfique, et d’autres qui sont le signe d’une autorité humiliante pour l’autre et pour soi. Des professionnels qui reviennent sur leurs expériences dans l’enfance, qui cherchent à comprendre comment ils étaient au départ de l’exercice de leur profession, comment ils ont évolué, ce qui les a fait progresser, comment ils ont construit leurs repères, avec leurs doutes, leurs croyances. Nous sommes loin de positions qui seraient légitimées par « la » bonne théorie, mais bien davantage dans des bricolages construits par chacune et chacun pour se guider dans les situations toujours surprenantes auxquelles ils font face. Certains en sont à leur début, d’autres presque à la fin de leur carrière, nulle comparaison ne peut être menée, ce qui est un bien. Nous assistons à leurs débats intérieurs, à l’élaboration de leur construction d’une autorité, parfois à leurs impasses ; ils acceptent de nommer leurs peurs, leurs angoisses, les sentiments éprouvés, avancent leurs certitudes bousculées par le quotidien d’un métier. On peut y lire des influences, qu’elles soient pédagogiques (les théories de l’enseignement et leur mode, l’incontournable débat entre pédagogues et anti-pédagogues, le rapport au savoir), mais aussi sociologiques (la diversité, l’obéissance, le pouvoir), éthiques (les normes, la loi, la règle, les transgressions, les devoirs et les contraintes) ou psychologiques (l’affect, les sentiments, le besoin de reconnaissance, la vulnérabilité, la sécurité).”

[…] 

Written on septembre 27th, 2016 , publications (mc) récentes Tags: , , ,

952Bruno Robbes,  L’autorité enseignante. Approche clinique, Nîmes,  Champ social, 2016.

Cet ouvrage cherche à comprendre comment des professeurs du primaire ou du secondaire, débutants ou expérimentés, appréhendent la relation d’autorité vis-à-vis de leurs élèves. À travers des situations vives d’enseignement, ils témoignent de cheminements personnels complexes. L’enjeu consiste à ne pas s’installer dans des situations conflictuelles compulsives et mortifères où la souffrance, du côté des professeurs comme des élèves, prévaudrait sur l’accès aux savoirs. Ainsi, exercer l’autorité en tant qu’enseignant relève d’une construction, où l’analyse des dimensions pédagogiques et de l’activité effective d’un professeur s’allie nécessairement à un travail sur sa propre subjectivité. C’est ce domaine de la subjectivité que ce livre explore et dont les formateurs d’enseignants doivent aussi se préoccuper.

Evénements

Université des patients-Education thérapeutique

Pour les personnes qui s’intéressent à l’éducation thérapeutique des patients, je conseille vivement le visionnement de trois vidéos qui parlent de l’université des patients crée par Catherine Tourette-Turgis à l’université Pierre et Marie Curie à Paris.

Lire la suite »

Publication récente

Voir aussi page “Articles 2011-2014”

Pour une poétique du savoir, in Revue Electronique Cliopsy,
n°10, octobre 2013

J’ai le plaisir d’annoncer la parution du numéro 10 de Cliopsy consacré à “Clinique et Ecriture”, et de mon article “Pour une poétique du savoir”.

Ecriture complice récente

Voir aussi page “Productions complices”

Antoine Masson, Le “moment adolescent”

Je recommande particulièrement les articles d’Antoine Masson à propos du “moment adolescent” que je viens récemment de lire.
Vous les trouverez sur Cairn :

Antoine Masson,
Se rapporter à d’autres afin de (se) saisir « soi-même », in Didier Lauru, Le transfert adolescent ?, ERES, 2002, 65-100.
Le « moment adolescent » entre saisie par l’instant et constitution du présentFigures de la psychanalyse, 2004/1, n°9, p.103-126.
Du saisissement aveugle à la vision subjective, de et par soi-même ? Adolescence, 2005/1, n° 51, p.109-129.
Appui sur la poésie à l’épreuve du moment adolescentin Anne Brun et Jean-Marc Talpin , Cliniques de la création, De Boeck/ Oxalis, 2007, p.47-69.

 

Written on octobre 18th, 2013 , écritures complices récentes Tags: , ,

Essai récent

Voir aussi la page “Essais

J.-B. Pontalis, Le Laboratoire centralParis, Editions de l’Olivier, 2012.

Le Laboratoire central réunit neuf entretiens et exposés de J.-B. Pontalis entre 1970 et 2012, dont certains inédits, en réponse des questionnements sur les rapports de la psychanalyse et de la littérature (« De l’inscrit à l’écrit », entretien avec Pierre Bayard), mais aussi, en arrière-fond, explicitement parfois, sur le lien entre psychanalyse et politique (« Détournements ? », entretien avec Marcel Gauchet).

Lire la suite »

Written on décembre 16th, 2012 , Essais récents Tags: , , , ,

Evénement

Parution du numéro 8 de la Revue Cliopsy, Du groupe en éducation et en formation 2ème partie, revue électronique, octobre 2012.

Written on décembre 2nd, 2012 , événements Tags: , , ,

Ecriture complice récente

Voir aussi page “Productions complices”

Joseph Rouzel, Pourquoi l’éducation spécialisée ?, Paris, Dunod, 2012.

A l’heure où la notion même d’éducation semble marquer le pas, il est urgent de recouvrer l’enracinement éthique de cette dernière et de comprendre qu’elle se constitue en fonction de « la condition spéciale dans laquelle l’enfant se trouve placé » (Itard, « Lettre au rédacteur des Archives sur les sourds-muets qui entendent et qui parlent », 1826).

Lire la suite »

Mireille Cifali "Une carrière consacrée aux métiers de l'humain". Site propulsé par WordPress avec le Theme Adventure par Eric Schwarz
adapté par Gérard Jean-Montcler
Abonnez-vous aux Nouvelles et Articles (RSS) et aux Commentaires (RSS) - Recevez, par mail, les nouvelles du site.

Mireille Cifali

Une carrière universitaire consacrée aux métiers de l'humain