Mireille Cifali Bega, Fragments autour du geste de raconter, Revue ‹petite› enfance “Plaisir du récit, bonheur du mensonge”, n° 125, janvier 2018, p. 12-18.

Les humains appartiennent à une espèce narrative. Savoir raconter et savoir écouter des histoires sont des fondamentaux de l’humanité. Les enfants baignent dans ces pratiques narratives, apprennent à les élaborer et deviennent très vite des « racontants ». Pour autant qu’autour d’eux se trouvent des personnes capables de prêter attention à leurs récits. Ils sont d’ailleurs des spécialistes de l’histoire adressée. Ils racontent facilement des histoires de violence quand l’auditoire en est friand, des histoires d’héroïsme, avec des enchaînements particulièrement invraisemblables, quand c’est ce qui marche. L’histoire que l’on dit fait monde et nous fait appartenir au monde.

Ecritures complices récentes

Voir aussi page “Productions complices”

Vous trouverez des articles d’Yves de la Monneraye 

sur le site de Patrick Robo  

à la page “Texte-amis”, tout à la fin.

Il s’agit de :

“S’ouvrir à la parole entre enseignants”;
“Un point de vue de psycho-pédagogue sur l’évaluation”;
“Ton échec m’intéresse”;
“De voir à entendre ou les faits de parole en rééducation”;
“Sujet et analyse de la pratique professionnelle en formation initiale”.

Il y en aura d’autres dans les semaines et mois qui viennent.
Je vous les recommande.

Yves de la Monneraye est l’auteur de La parole rééducatrice. La relation d’aide à l’enfant en difficulté, Dunod, 2005.

Mireille Cifali "Une carrière consacrée aux métiers de l'humain". Site propulsé par WordPress avec le Theme Adventure par Eric Schwarz
adapté par Gérard Jean-Montcler
Abonnez-vous aux Nouvelles et Articles (RSS) et aux Commentaires (RSS) - Recevez, par mail, les nouvelles du site.

Mireille Cifali

Une carrière universitaire consacrée aux métiers de l'humain